Algérie : Immunité sécuritaire


Algérie, Maroc, Israël, Pegasus, Espionnage, NSO Group, #Algérie #Maroc

Par Larbi Chabouni

La guerre cybernétique féroce est une réalité reconnue aujourd’hui par la communauté internationale. Le scandale de Pegasus a révélé le visage hideux de la conspiration mondiale ciblant particulièrement l’Algérie et, au mépris des usages diplomatiques, les alliés inconditionnels mis sous haute surveillance par le Maroc aux ordres de son parrain sioniste.

Le retrait tactique de l’entité sioniste et le retour à la sagesse du Makhzen, éclaboussés par l’affaire d’espionnage du siècle, sont la preuve manifeste d’une culpabilité qui n’admet aucune forme d’impunité accordée à la monarchie en désarroi qui a franchi toutes les frontières de l’illégalité et du chantage érigé en ligne de conduite politique.

Le silence vaut une complicité et, au pire, un blanchiment d’un crime dénoncé de longue date par l’Algérie confortée par le recours judiciaire introduit contre l’entreprise israélienne NSO par la plateforme WhatsApp, appartenant à Facebook, et la fermeture des sites marocains hébergés en France.

En février 2021, lors de la réunion parlementaire organisée au Cercle national de l’armée, le ministre de la Communication, Ammar Belhimer, a alerté sur ce phénomène pernicieux qui affecte les téléphones mobiles de plus de 1.400 utilisateurs répartis sur 120 pays. L’heure est donc à la réglementation et à la localisation des sites internet DZ, accordés par le Centre de recherche sur l’informatisation scientifique et technique, préconisées par le ministre de la Communication dans un entretien au site Sirmanews.

«La campagne intense et acharnée ciblant notre pays et notre armée, à travers certaines tribunes médiatiques étrangères et les réseaux sociaux, n’est que la partie émergée de cette guerre perfide déclarée contre l’Algérie, en guise de vengeance pour ses prises de positions immuables envers les causes justes et son engagement à préserver la souveraineté nationale et ses décisions libres et affranchies de toute forme de soumission ou sujétion», a déclaré récemment le chef d’état-major de l’Armée nationale populaire.

En rempart infranchissable, l’ANP est engagée dans le combat pour la sécurisation des frontières, la consolidation des acquis démocratiques et la préservation de la stabilité, de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale.

Horizons, 05/08/2021

Be the first to comment on "Algérie : Immunité sécuritaire"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*