Algérie-France : Giscard d’Estaing cache un poignard marocain dans sa gandoura (Houari Boumediene)

Boumediène sur Giscard d’Estaing: «Il cache un poignard marocain dans sa gandoura»

Le journal français Jeune Afrique a rapporté une drôle de réaction du feu président Houari Boumediène dans laquelle il a exprimé sa colère quant au parti pris par son homologue français Valéry Giscard d’Estaing (VGE) – décédé il y a quelques jours- en faveur de la Maroc concernant la question du Sahara occidental.
Devant ses ministres en novembre 1977, le président Boumediène cingle le président français en ces termes: « Il a revêtu la gandoura et la djellaba dans lesquelles il cache un poignard marocain», selon le Jeune Afrique.
D’après la même source, le premier ministre français ministre Jacques Chirac, en froid avec Giscard d’Estaing, reçoit à déjeuner pendant deux heures Mohammed Bedjaoui, alors ambassadeur d’Algérie en France.
Celui qui deviendra le président de la France en 1995 confie à l’ancien diplomate algérien que VGE est « furieux » et « même déchaîné » contre l’Algérie un an après y avoir fait cette visite historique.
En effet, Valéry Giscard d’Estaing fut le premier président français à effectuer une visite officielle de deux jours en Algérie indépendante le 10 avril 1975.
Malgré un relatif apaisement après la visite du président français en Algérie, les relations entre les deux pays se sont vite refroidies de nouveau en raison de quelques questions qui fâchent notamment celles ayant trait aux Algériens établis en France et la question du Sahara occidental.
Le président Boumediène a refusé de négocier avec VGE le retour de quelque 500 000 Algériens sur une période de cinq ans contre une prime de 10 000 francs. Feu Boumediène juge l’ambition de l’administration française comme « une dénonciation unilatérale de la clause de libre circulation contenue dans les accords d’Évian de mars 1962. »
Tags : #Algérie #France #HouariBoumediene #Giscarddestaing #Maroc #Makhzen

Be the first to comment on "Algérie-France : Giscard d’Estaing cache un poignard marocain dans sa gandoura (Houari Boumediene)"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*