Maroc : Il se passe quelque chose au palais avec l’ex-princesse Lalla Salma – deuxième apparition après une année cachée

Par Sonia Moreno

L’ex-épouse du roi Mohamed VI a visité par surprise le centre régional d’oncologie de Beni Melal, entourée de mystère.

L’ancienne princesse Lalla Salma (40 ans) est apparue en public pour la deuxième fois en quinze jours après plus d’un an de disparition, date qui a coïncidé avec le divorce du roi Mohamed VI (55 ans), comme annoncé par le magazine espagnol ¡¡HOLA! en mars 2018, et qui n’a pas encore été rendue publique au Maroc.

Ce mercredi, elle a visité le centre d’oncologie de Beni Melal, construit en 2015 par la Fondation qui porte son nom pour la prévention et le traitement du cancer, qui accueille des patients atteints de tumeurs de différentes villes de Beni Melal et de Khenifra, comme a été signalé exclusivement le même jour par le portail numérique marocain Goud.ma.

Bien que n’étant pas une visite officielle, elle a passé deux heures à discuter avec des patients âgés et on y voit également des images de l’ex-épouse du roi tenant un bébé tubulaire dans ses bras. En outre, « elle a interrogé de manière exhaustive les responsables sur les détails de l’institution et sur les services médicaux, psychologiques et matériels offerts aux patients », expliquent-ils dans le site digital Jadid24.

Ce centre est spécialisé dans le diagnostic du cancer afin de promouvoir la prévention et la sensibilisation à cette maladie. Il est également axé sur la santé de la reproduction, ainsi que pour atténuer les souffrances et améliorer les soins en cas de tumeurs malignes. De même, des tests d’arrêt des tumeurs du sein et du col utérin sont effectués, et il existe une unité mobile pour effectuer des mammographies.

La directrice de la Fondation Lalla Salma pour la prévention et le traitement du cancer a surpris les responsables et le personnel lors de « leur visite non officielle », selon plusieurs médias marocains réunis en arabe jeudi. Bien que la Direction de la santé de la région de Khenifra ait prévenu de leur arrivée. L’ancienne princesse était accompagnée de membres de sa famille dans une Mercedes blanche, sans protocole, mais sous surveillance stricte de la gendarmerie royale. Cela a été considéré comme une inauguration du centre car c’est la première visite qu’ils ont reçue depuis l’achèvement des travaux.

Vêtu d’un costume beige et d’une veste croisée

À cette occasion, Lalla Salma a de nouveau montré ses longs cheveux roux un peu lissés, rassemblés en une queue de cheval avec de longues boucles d’oreilles; elle portait un costume simple avec un pantalon, une veste beige croisée et un pull noir.

La ville de Beni Melal est à un peu moins de 200 kilomètres de Marrakech, d’où est partie l’ex-princesse. C’est précisément dans les restaurants de la place Jamaa El Fna qu’elle a été photographiée le 1er avril avec sa fille Lalla Khadija en train de manger des escargots, plat typique du Maroc.

Même le média digital Rue20, qui a publié ces trois premières images floues et lointaines de la princesse il y a dix jours à peine, a maintenant reçu à la rédaction sa photo avec l’équipe médicale.

Nous devrions nous demander s’il s’agit du retour officiel de Lalla Salma car les informations ont été diffusées dans les médias marocains en arabe et dans au moins deux chaînes de télévision nationales, alors qu’au Maroc il n’est pas habituel de publier des sujets liés à la Maison royale sans le consentement de son cabinet. En outre, elle s’est laissée photographier ouvertement avec le personnel du centre oncologique à la fin de sa visite.

En juillet, après huit mois sans traces de la princesse, des sources proches du palais royal de Rabat ont confié à JALEOS qu’elle était « sous surveillance dans un quartier résidentiel de la capitale marocaine après l’annonce de leur séparation ».

Salma Benanni, nom de jeune fille de Lalla Salma, ne pourra pas se remarier car ils ne « consentiraient pas à ce que l’héritier Moulay Hassan ait un demi-frère », ont expliqué des sources diplomatiques. Il ne semble pas non plus possible pour elle de reprendre sa profession d’informaticienne. Cependant, après ces deux apparitions en public, il est probable qu’elle réalise une fonction sociale, quelque chose qui était interdit aux femmes des précédents monarques alaouites qui n’ont jamais paru publiquement sous le règne de leurs maris.

Source : El Español, 13 avril 2019

Tags : Maroc, Mohammed VI, Lalla Salma, divorce, Salma Bennani,

Comments are closed.