Prochaine rencontre Polisario-Maroc : L’ONU veut du concret

Le cycle des rencontres informelles entre le Maroc et le Front Polisario sur le Sahara occidental est relancé pour une nouvelle réunion de deux jours à compter du 16 décembre, a annoncé un communiqué de l’ONU. 

Cette rencontre, la quatrième, intervient donc 40 jours après la dernière tenue sous l’égide des Nations unies à Greentree, à Long Island, près de New York. Pour rappel, le troisième rencontre coïncidait avec l’assaut meurtrier contre un campement de contestataires sahraouis près de Laâyoune, la capitale du Sahara occidental. 

Ces réunions auront lieu à l’invitation de l’envoyé personnel du secrétaire général pour le Sahara occidental, Christopher Ross, dans le cadre du mandat donné par le Conseil de sécurité pour des négociations menées par l’ONU, a précisé le porte-parole du secrétaire général de l’ONU. Il y aura également comme c’est de tradition à ces pourparlers la participation des deux pays voisins, l’Algérie et la Mauritanie. 

Pour sa part, le ministre marocain des Affaires étrangères Taieb Fassi Fihri a souligné, devant la seconde chambre des sénateurs marocains, que la prochaine rencontre entre les deux belligérants constitue un prélude dans la perspective d’en tenir une autre début 2011. 

Ce qui est attendu des deux parties à l’occasion de cette nouvelle session, c’est de tenter d’avancer à travers de nouvelles approches pour sortir du statu quo qui perdure depuis juin 2007, date du premier round de négociations sous la présidence de l’ancien médiateur Peter Van Walsum. Durant la dernière rencontre, aucun accord n’a été trouvé pour une probable préparation d’un round de négociations. Les deux parties sont campées sur leurs positions initiales. 

La délégation marocaine s’est contentée de réitérer sa proposition de large autonomie comme base de négociation alors que celle des Sahraouis s’en tient au droit du peuple du Sahara occidental à l’autodétermination en incluant l’indépendance aux côtés de l’intégration et de la proposition d’autonomie. 

Cependant, un fait reste à souligner : selon des responsables du Front Polisario, la délégation marocaine a accepté de prendre en compte la proposition sahraouie. Ce qui constitue du point de vue même symbolique une avancée remarquable dans la perspective de se lancer dans de véritables négociations conformément aux résolutions du Conseil de sécurité. 

Il faut souligner que ces cycles de rencontres se déroulent au moment où le Maroc subit une pression internationale après l’attaque ordonnée contre les milliers de civiles sahraouis regroupés dans un campement en signe de protestation contre les différentes formes de discrimination dont ils font l’objet dans les territoires qu’occupe le Maroc.
Y. M.
Le  Jeune Indépendant, 12/12/2010 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*